Comptoir de l’immobilier : actualité octobre 2011

Ah, le mois d’octobre ! Les taxes foncières, les factures qui grignotent notre pouvoir d’achat, ses jours qui raccourcissent, la baisse des températures et le feuillage d’automne qui pointe le bout de son nez…

Mais que se passe t’il au comptoir de l’immobilier ?

Nos habitués professionnels font toujours la tronche… Les notaires, les négociateurs, les marchands de bien, les promoteurs ne sont pas vraiment à la fête ! Ca ressemble même à une bonne vieille gueule de bois.

La faute à qui ? Sans doute, à la mauvaise cargaison de pinard que le comptoir a reçu…

Alors en premier fautif, je vous présente le bon vieux rouge qui tâche, le bien nommé château la pompe du domaine de la « plus value ». Celui là, il fait mal ! D’ailleurs, il sera débattu dans une autre rubrique, un peu plus sérieuse que le zinc virtuel de notre comptoir.

Ensuite, nous avons eu en avant première un rosé un peu amer pour certains, c’est le château neuf petite surface de la taxe. A priori, ce sont les investisseurs qui auront le plus de mal à l’avaler celui là… Enfin, quand il sortira dans le commerce !

Les autres clients (le Français moyen) ont l’air d’être perdus plutôt que bourrés. En effet selon batiactu : « Si 39% des Français interrogés dans le cadre d’une étude réalisée par l’institut Ipsos pour le réseau immobilier Orpi considèrent que l’immobilier est un placement financier sûr, il ressort que l’écart par rapport à d’autres produits – comme les livrets et comptes épargne proposés par les banques, ainsi que l’assurance-vie – se réduit. Ainsi, 29% citent les livrets et 19% l’assurance-vie comme étant des placements sûrs ».

Le moral n’est pas au beau fixe. La proportion des jeunes acheteurs diminue : 11 % seulement des acheteurs ont moins de 30 ans en 2011, contre 17 % en 2009 et 32 % en 2007 . De plus, la part de ceux qui envisagent une acquisition sans le moindre apport personnel reste faible, à 9 % en 2011, loin des 21 % de 2007(source : la tribune)

De plus, l’incertitude boursière, les dettes européennes et la mauvaise santé du secteur bancaire ne vont pas arranger les choses. Les banques risquent encore de resserrer les boulons niveau prêt immobilier, c’est ce que nous dit le très sérieux Moniteur dans un article du 5 octobre 2011.

La hausse des loyers (Indice de Référence des Loyers +1.73%), l’Indice des Prix des Logements Anciens (IPLA +5.6% à Paris), ainsi que l’Indice des Prix des travaux Entretien-Amélioration (IPEA +1.5% sur an) font penser que le porte feuille des Français va encore en prendre un coup.

http://www.lachaineimmo.tv/indices/septembre-2011-190.html

D’ailleurs, le Français, si on lui demande son avis, il serait pour une régulation des hausses du prix des loyers (59%) et il serait pour que l’état régule le prix des ventes immobilières (à plus de 80%) selon une enquête de IPSOS NEXITY (source : le buzz immobilier)

La réponse politique face à cette demande ne s’est pas faîte attendre, ou plutôt la cacophonie politique ne s’est pas faîte attendre… Tout d’abord, la gauche et la droite (année électorale oblige) s’oppose sur l’encadrement des prix et des loyers. La droite refuse en bloc l’encadrement des loyers et des prix. Mais comme la question est brûlante, l’on y va de la petite mesurette pour calmer les ardeurs du bon peuple. Parmi ses mesurettes, l’on trouve la taxation des loyers de chambre de bonne (50 000 logements) le renforcement des droits des locataires et surtout le plafonnement de la hausse des loyers HLM ! Qui a dit que la paix sociale ne s’achetait pas ?

Quand à la gauche et bien on a pas de pétrole… Non, pardon, on n’a pas de programme, mais on a des idées ! Et dans ce puits sans fond d’idées, il y a : « une première idée qui pourrait être de recalculer la taxe foncière en se basant sur la valeur du bien déclarée chaque année par le propriétairePersonne ne serait ainsi tenté de surestimer le prix de son appartement ni même de le revendre au-dessus du prix déclaré… sous peine de risquer un redressement fiscal ». Tiens, une autre idée de la gauche :  «Actuellement, pour être légale la préemption doit répondre à un projet précis (construction d’un école, d’une crèche…). Il faut aussi pouvoir user de ce droit pour contraindre les vendeurs à limiter leurs prix de vente ». Chacun jugera de la pertinence de ses idées…

Mais ou en est exactement le marché de l’immobilier ?

A la vue de la « sinistrose » générale régnant chez les acteurs professionnels du marché, ça fleur bon le « sapin ». Mais regardons d’un peu plus près…

Selon le nouvelobs, les prix se stabilise au 3ème trimestre 2011. Selon Century 21, le prix moyen du m² à baissé de 2.7% au 3ème trimestre 2011 sur l’ensemble du pays. Les délais de vente se sont allongés (88 jours contre 85 jours il y a un an), et le nombre de vente à chuté de 11%. D’après le professeur Michel MOUILLART, l’on pourrait même rentrer dans une véritable récession… Ce qui va à l’encontre de ce que disait ce même honorable professeur il y a quelques mois. sur le site de Capital.

Le journal  figaro quand à lui, nous annonce dans un article du 4 octobre 2011 de Jean Yves Guérin la baisse des prix de l’immobilier constatée cet été. D’ailleurs, pour Danièle Guinot et Hervé Rousseau cette baisse des prix est saluée comme une accalmie salutaire (article du 24 septembre 2011). Tellement salutaire que Carole Papazian dans un article du 13 octobre 2011, titre : « Les prix de l »immobilier fléchissent, profitez-en ! ». C’est plus le moral qu’ils ont au Figaro, mais la baraka ! Ils ont tellement la niaque qu’ils nous donnent même des conseils sur comment effacer ses plus values immobilières. Je sais pas à quoi il cartonne au figaro, mais ça doit être costaud…

Sicavonline.fr nous indique dans un article du 5 octobre 2011, que pour Century 21 une baisse d’au moins 5% des prix pourrait relancer l’activité. Pour la FNAIM, il n’y aura pas de baisse, mais un fort ralentissement des prix. L’immobilier de luxe semble aussi un prendre un coup, surtout concernant les résidences secondaires détenues par des étrangers qui pourrait baisser de 5 à 10% grâce à la nouvelle loi sur les plus values immobilières (source : Les échos).

Ce qui intéressant avec les échos, c’est que sur leur infographie du 1er trimestre 2011, l’on constatait déjà une baisse du volume des ventes sur l’ancien, mais une augmentation significative des ventes sur le neuf.

Le journal « Les échos » semble se ranger dans l’avis de plusieurs autres médias, et nous indique dans un article du 29 septembre 2011, que les prix vont avoir une accalmie dès cet automne.

D’ailleurs, cette accalmie est attendu par un certain nombre de média, comme Télif, qui nous annonce pour le Val d’Oise une augmentation entre mai et Juillet 2011 des prix, mais nous prédit une baisse des prix dès cet automne.

L’express quand à lui n’a pas la vision « bisounours » du Figaro, et dans son article du 5 octobre 2011, se pose la question de : « faut-il encore investir dans l’immobilier ? ». Cet article conclu que l’un des placements le plus judicieux est l’investissement dans les bureaux et les murs de magasins (par exemple par le biais d’une SCPI).

Quand au gouvernement, la série de mesures (ou de mesurettes) liée à l’immobilier ont un impact non négligeable sur le marché de l’immobilier. En effet, la taxe sur les plus values immobilières, la taxe sur les loyers excessifs pour les petites surfaces de moins de 13 m², le renforcement du droit des locataires, le régime fiscal Scellier qui devient moins intéressante… Bref tout cela pourrait conduire à un krach immobilier selon « le buzz immobilier« .

La conséquence de ses mesures politiques, couplé à une frénésie de construction amène certaines communes à des situations d’extrême endettement, comme nous le montre ce reportage sur Arte :

Et les banques dans tout ça ?

Les taux de la Banque Centrale Européenne (BCE) reste inchangés, donc on pourrait mécaniquement penser que les taux des crédits immobiliers vont baisser ou stagner. Il n’en n’est rien. Comme nous l’explique la météo de l’immobilier :

http://www.lachaineimmo.tv/meteo/octobre-2011-202.html

Les banques n’ont pas répercutées la baisse des taux pour pouvoir se renflouer suite à la crise sur les dettes publiques mais surtout suite à la crise du crédit :

Il n’est pas toujours évident de comprendre cette crise qui se répercute sur le marché de l’immobilier. Ainsi pour les clients du comptoir qui sont les plus ignorants en la matière, cette petite vidéo sur la crise financière expliquer au nul peut être intéressante :

Pour ceux qui trouve cela beaucoup trop succin, voici une vidéo plus explicative des mécanismes de la crise :

Pour ceux qui trouverait le tableau franchement morose, ne nous apitoyons pas sur notre sort et regardons du côté du géant chinois qui affiche encore une croissance forte et arrogante à faire pâlir nos économistes.

http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/7614114.html

Oups… C’est pas mieux dans l’empire du milieu ! Zut…

Alors, pourquoi ne pas rêver comme nos ancêtres qui allaient coloniser l’Amérique, et pourquoi pas un rêve de pionnier dans une petite ville du far west à 650 000 € ?

A défaut de vivre un rêve, pourquoi ne pas nous le créer ?

Allez garçon, la petite soeur ! S’il vous plaît !

Article : Antoine Michon

Dessin : Martin Masson

Cet article, publié dans Actualité, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Comptoir de l’immobilier : actualité octobre 2011

  1. Vince dit :

    J’ai découvert votre blog il y a peu, et je dois dire que vos articles sont très complets et bien documentés. J’apprécie beaucoup les articles du comptoir, d’ailleurs je vais vous prendre un p’tit verre de rouge ! Mettez le sur mon ardoise !

  2. Désolé, la maison ne fait pas crédit ! 😉

  3. ImmoBoy dit :

    Vraiment sympa comme article ! Bon un peu long à lire, mais bien documenté. J’ai beaucoup apprécié les vidéos, mais pensez-vous que l’actualité soit aussi noir que ça ??? Je reviendrai à l’occasion. Ciao

  4. Ce n’est pas le comptoir qui fait l’actualité, mais l’actualité qui fait le comptoir ! Vous prenez quelque chose ?

  5. Soldore dit :

    Super page ! J’ai tout compris j’ai l’impression d’être un expert pilier de bar !
    C’est pas la tournée du patron ? j’ai soif !

  6. Allez, tournée générale de verre d’eau du robinet ! C’est le taulier qui invite… 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s