Diagnostic Plomb

Le plomb est un élément chimique de la famille des cristallogènes. C’est un métal gris bleuâtre, blanchissant lentement en s’oxydant, malléable. C’est un élément toxique, mutagène et reprotoxique, sans valeur connue d’oligoélément. Il a été classé comme potentiellement cancérigène en 1980, classé dans le groupe 2B par le CIRC puis comme probablement cancérigène pour l’homme en 2004. Deux sels de plomb (chromate de plomb et arséniate de plomb) sont considérés comme carcinogènes certains par le CIRC.

Déjà présent pendant la préhistoire, le plomb a compté parmi les premiers métaux exploités par l’homme, comme le cuivre et l’étain qui servaient à produire le bronze. Cette exploitation s’est traduite par l’apparition d’intoxication. Ces intoxications sont respectivement détectées par les archéologues via l’analyse d’ossements anciens. On peut supposer qu’en tant que métal particulièrement malléable et facile à fondre, le plomb a servi à faire des bijoux portés à même la peau.

Sous l’empire Romain, le plomb servait en guise de vaisselle mais aussi sous forme d’acétate de plomb pour sucrer et conserver leurs vins ; il était présent également dans les tuyaux de canalisation. Selon certains historiens, le développement des maladies liées au plomb a fortement contribué à la chute de l’empire Romain.

Durant le moyen âge son utilisation persiste, et pendant la renaissance, elle explose. Ainsi la technique des vitraux, les produits de beauté (notamment pour blanchir la peau) sont à base de plomb. On continue à utiliser le plomb dans le vin, et les canalisations sont toujours construites avec ce métal. De plus, le développement des munitions fait que nombre de personnes sont en contact avec le plomb.

Au milieu du XIXème siècle, la césure de plomb est remplacée par le blanc de zinc.

Durant le XXème, de nombreuses pathologies (dont la maladie des peintres) sont apparues. Ainsi l’utilisation de la césure de plomb dans les peintures, les canalisations en plomb, les munitions, puis les plombages dentaires, les batteries automobiles, ainsi que l’essence plombée ont causés de nombreux problèmes de santé publique.

Ci-dessous, un exemple de pollution aux métaux dans le village de Bourg-Fidèle dans les Ardennes (dont le plomb).

En 1948, la césure de plomb est interdite dans les peintures. Néanmoins, au bout de quelques décennies, le saturnisme qui avait quasiment disparue en France, est réapparu notamment chez les enfants en bas âge. Le législateur s’est interrogé sur les raisons de cette recrudescence. Suite à un rapport d’expert, les peintures au plomb ont été mises en cause dans les immeubles datant d’avant l’interdiction de la césure de plomb.

http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/CAB93049640/le-saturnisme.fr.html

En effet, les enfants en bas âge ont tendance à mettre tous les objets à la bouche. La césure de plomb ayant un petit goût sucré, cela a conduit au développement du saturnisme, notamment quand les peintures sont dégradées. En général, la dégradation des peintures a pour origine des facteurs multiples, comme l’humidité trop importante, le mauvais entretien du logement, le manque de ventilation…

Les modes d’intoxication sont de trois ordres :

– Ingestion (aliment comme le gibier d’eau avec de nombreux plombs dans l’organisme, le plomb dans l’eau, dans les peintures).

– Inhalation (particule de plomb en suspension dans l’air liée à des travaux, dans les usines de métallurgie, dans l’essence…)

– Contact cutané prolongé (dans les jouets, bijoux, produits cosmétiques).

Le plomb cause de nombreuses séquelles sur l’organisme humain. Les organes endommagés sont les reins, le sang, la thyroïde, le système immunitaire…

http://cchst.ca/oshanswers/chemicals/chem_profiles/lead/health_lead.html

Outre chez les enfants, on retrouve des problèmes liés au plomb chez les travailleurs exposés (dans le bâtiment, la métallurgie, les peintres, le recyclage…)

Depuis quelque temps, l’institut de veille sanitaire a constaté une multiplication des cas de saturnisme en France.

http://www.babyfrance.com/actus-bebe/multiplication-des-cas-de-saturnisme.html

IMMOBILIS EXPERTISE, vous propose de réaliser le Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP) autrement dit le diagnostic Plomb dans votre logement. Ce diagnostic est obligatoire en cas de vente ou de mise en location pour tous les immeubles d’habitation d’avant 1949.

La présence de plomb dans un logement n’est pas un problème si le revêtement n’est pas dégradé (fissure, peinture écaillée, cloque…). Si lors de l’expertise, l’un des facteurs de dégradation est constaté (plafond ou plancher qui menace de s’écrouler ou en partie écroulé, humidité importante…), alors un double du rapport sera transmis à la préfecture du département. Cette dernière mettra en demeure le propriétaire d’effectuer les travaux de réhabilitation.

Enfin, voici un petit document ludique concernant les effets du saturnisme.

http://ile-de-france.sante.gouv.fr/sante-publique/environnement-et-sante/saturnisme/le-saturnisme-effets-et-personnes-touchees.html

Publicités
Cet article, publié dans Diagnostic Obligatoire, Diagnostics et expertises, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s